A vol d’oiseau 

Salut salut !!

9172, c’est quand même un gros chiffre mais quoi ? Je parle de kilomètres, oui 9172 kilomètres qui séparent la Corée du Sud de la France  ( à vol d’oiseau ). C’est incroyable comme ce pays peut être à la fois loin de moi mais en même temps si proche. Déjà que marché 100 mètres j’ai la flemme alors 9172 !!

Mais heureusement je n’ai pas fait tout ça à pied, je vous rassure.

Quand on me demande si j’ai déjà pris l’avion, je répond : mais bien entendu, quand j’avais 10 mois et demi. Oui j’ai fait plus de 10h et des brouettes d’avion, les doigts dans le nez pour rejoindre la France et ma famille adoptive.  Trop facile. Je n’ai pas eu besoin de lire ou d’écouter la musique.  Ce voyage à était le plus rapide que j’ai pu effectuer. Parce que à ce qu’il paraît j’ai dormi tout le long et quand bien  même j’aurai mis la pagaille, je ne m’en rappele absolument pas. Remarque c’est pas mal comme ça, au moins le voyage à l’avantage d’être plus rapide. Est ce que maintenant je supporterai 10 heures de vol? C’est moins sûr …

Bref, comme je vous le disais dans mon article, j’étais bébé donc autant vous dire que les souvenirs n’existent pas. Sur ce point là je suis à égalité avec un enfant qui n’a pas été adopté.  Personne ne se souvient de ce qu’il faisait à même pas un an. A part si on le lui raconte bien évidemment. N’empêche, dommage que je n’ai aucun souvenir parce que j’ai du en voir de jolis paysages, de nombreux pays. Quoi que, à environ 9000 mètres d’altitude je ne suis pas sûr qu’on voye grand chose à l’exception des nuages. De toute façon que l’on puisse voir quelque chose ou pas, j’étais trop petite et je ne m’en souviens pas.  Donc je ferme le débat.

J’ai donc fait ces 10 heures d’avion pour rejoindre un couple qui allait devenir mes parents et ma nouvelle famille. J’aimerai bien revoir la personne avec qui j’ai fait ce vol, parce que bien entendu je n’ai pas fait ça seule. J’aimerai la revoir pour qu’elle puisse me raconter comment s’est passé ce vol. Comment j’étais ? Qu’est ce que j’ai fait ? Pour tenter de remplir quelques cases de mon histoire, de mon passé.

Un avantage d’être bébé, je pense que la transition est moins traumatisante que si l’on a 4/5 ans. Je dis je pense parce que je n’en suis pas sûr à 100 pourcent. Je ne suis pas psychologue. C’est assez difficile de se mettre dans la tête d’un bébé.  Mais je pense que quand même l’adaptation est plus simple que ça soit pour l’enfant mais aussi les parents.

Je peux dire à l’heure d’aujourd’hui que ces 10 heures de vol valaient la peine d’être fait. Car je suis très heureuse de l’enfance que j’ai eu et de la vie d’adulte que j’ai actuellement.

Est ce que si j’ai resté la bas ma vie aurait été meilleure ? J’en doute fort. Quand on commence sa vie par être abandonné et placé dans un orphelinat, on ne peut pas dire que ça commence bien. Mais peut être que j’aurai fait quelques choses de beau, comme peut être j’aurai finit sur le bord d’un trottoir. Allez savoir !

Parfois je m’amuse à penser que j’aurai pu parler l’anglais, l’allemand, l’espagnole ou l’italien, selon la famille qui m’aurait adopté. Mais c’est la France qui m’a choisit.

Quoi qu’il en soit ma vie en France me convient parfaitement. J’ai une magnifique famille qui m’a tout de suite acceptée, des amis, certains restent, d’autres s’en vont, un mari et une fille, un boulot qui me plaît dont je vous parlerai dans un prochain article et des projets par milliers dans ma tête. Je suis allée à l’école, je n’ai jamais manqué de rien, tant qu niveau alimentaire que vestimentaire. J’ai eu besoin de semelle, j’ai eu des semelles, j’ai eu besoin de baskets, j’ai eu des baskets, j’ai fêté tous mes anniversaires et mes Noëls.  J’ai reçu beaucoup d’amour. Que demander de plus franchement.

Comme quoi un avion peut vous changer la vie ! Peut changer votre destin tout entier. Peut vous apporter du positif  ( dans mon cas ) et parfois du négatif.

 » On ne choisit pas sa famille mais on peut choisir ses amis « . Oui je suis d’accord avec ce proverbe mais personnellement je le modifierai un peu et je dirais que effectivement je n’ai pas choisis ma famille mais c’est ma famille qui m’a choisis. C’est ma famille qui m’a donné la chance d’avoir une autre vie. Il ne me reste plus qu’à reprendre ce même avion qui m’a mené ici en France, mais dans l’autre sens, direction ▶ Corée du Sud !

Allez à bientôt et soyez heureux 🌸

<<<<<<<<
aphie by Google ]

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. maryclaude dit :

    Odile, ton histoire me touche. Tu es exceptionnelle!

    Aimé par 1 personne

    1. Yoo See On dit :

      Oh merci beaucoup Marie Claude. Je ne pense pas être si exceptionnelle quand même 💖💖💖

      J'aime

  2. Fred dit :

    Joli destin ! Ta famille t’as et peut importe la couleur de peau ou la barrière de la langue, l’amour est bien le plus important !
    Parlant de ça, tu as eu l’occasion d’apprendre le coréen ?

    Aimé par 1 personne

    1. Yoo See On dit :

      Je m’y met l’année prochaine 😊😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s