J’hésite encore… 

Au moment où je vous écris cet article, j’ai à côté de moi le document qui va me permettre d’enclencher ou non la recherche de mes parents biologiques. C’est assez simple, un papier à remplir et à renvoyer avec la photocopie de ma carte d’identité.

J’ai trouvé sur Facebook via un groupe d’adopté Coréen, une personne, un homme, un coréen, parlant le français, qui vit en Corée du Sud et qui aide les adoptés coréens dans leur démarche de recherche.

Comme je le disais plus haut, la démarche est assez simple. Simple oui mais c’est l’après qui m’inquiète.

Dans le cas où ma recherche aboutirait, ça serait un bouleversement dans ma vie, rencontrer peut être ma mère biologique, mon père ou un frère ou une sœur. Je sais d’avance que ça serait un pur moment de bonheur, enfin j’imagine. Le fait de boucler la boucle. De peut être comprendre les raisons de mon adoption, de rencontrer des membres de ma famille biologique, de pouvoir ressembler à quelqu’un physiquement, de mettre un visage sur des mots, de combler un vide et d’obtenir des réponses à mes centaines de questions.

Mais dans le cas où ça n’aboutirait pas, je ne sais vraiment pas si je serais capable de surmonter l’échec, de me dire que finalement je n’aurai jamais aucune réponse. De rester dans l’incertitude. Je ne sais vraiment pas si mon cœur pourrait le supporter. Car tant que je ne fais rien, je n’attend rien ! Mais une fois le papier envoyé, je serais forcément dans l’attente.

Alors j’hésite. À 16 ans, j’avais renoncé à envoyer ma lettre, à 34 ans j’hésite encore…

Certaines personnes ne vont peut être pas comprendre mes hésitations, et me dire d’envoyer mon courrier et d’attendre. Je comprendrais vos incompréhensions vis à vis d’une chose qui peut paraître tellement simple mais je vous assure que ces assez lourd de conséquences.

Dans ma tête je me suis fait un petit film, forcément depuis toutes ces années j’ai eu le temps d’y penser et repenser. Mais si ce jour devait arriver et que ça ne se passait pas vraiment comme je l’ai imaginé. Si ma famille biologique ne ressentait pas la même chose vis à vis de moi. Depuis tout ce temps, beaucoup de « si » se sont bousculé dans ma tête et se bouscule encore.

Alors j’hésite encore, je prend le stylo, je voudrais commencer à écrire, à remplir ce document. Mon cœur me dit le faire mais ma tête me dit de réfléchir encore. Que faire ? Quelles décisions prendre ? C’est un combat permanent depuis le 1er décembre 2017, jour où j’ai reçu le document par mail. Il m’a fallu du temps pour imprimer ce document reçu par mail, pour le lire en long, en large et en travers. Pour prendre conscience que ça devenait de plus en plus concret.

Si j’avais la possibilité d’adresser à mes parents biologiques un message, ça serait celui là

Je ne vous en veux pas bien au contraire. Me placer à l’adoption à dû être une décision difficile, je m’en rend compte en étant maman moi même.

Je voudrais simplement les remercier de m’avoir donné une chance d’avoir une meilleure vie. Que mes parents adoptifs se sont toujours très bien occupé de moi, je n’ai manqué de rien et surtout pas d’amour. Que je suis heureuse en couple malgré des hauts et des bas. Que j’ai une fille de 12 ans merveilleuse. Que le boulot c’est pas top mais que je vais réussir. Que je les remercie. Que sans même les connaître je les aime ♥

Je vous tiendrais bien évidemment au courant de la suite.

Crédit photo Pixabay

En attendant soyez heureux, riez sans modération et prenez soin de vous ♥

5 Replies to “J’hésite encore… ”

  1. Ce genre d’hésitation est bien normal. Cela demande beaucoup de courage car comme tu le dis il y a le positif mais aussi le négatif. A tu la force de surmonter le meilleur comme le pire? Ce sont d’innombrables questions que tu dois te poser et je te dirais de suivre ton coeur. De te jeter à l’eau. Après tout, pourquoi pas essayer ? Qui ne tente rien à rien. Au pire des cas, dis toi que tu as déjà ta famille avec ton mari et ta fille, que ce sont eux qui t’aide à te construire et à évoluer dans le temps, que ce sont eux qui comble ton coeur jour après jour. Quoi que tu décide, il ne faut pas que tu le rumine trop longtemps. Courage ! ♥

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne peux pas savoir ce que tu ressens mais je comprends. Choix délicat.
    Tu peux les trouver et les rencontrer et que tout se passe bien.
    Les trouver et qu’ils ne ressemblent pas à ce que tu espérer.
    Et rien trouver.
    Dans tous les cas je pense que tu devrais pas avoir de regret.
    Si à 16 ans ça te trottais déjà dans la tête et à 34 ans ça soit toujours là c’est que tu en as vraiment envie.
    Tu devrais prendre ta décision aussi avec ta petite famille parce que ta décision aura forcément un impact sur eux.
    Je t’envoie pleins de courage pour cette décision difficile 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle, c’est ça le plus difficile, c’est de me dire que ça peut toucher, et que ça touchera mes proches. J’ai déjà avancé en demandant les documents, je pense que je vais bientôt sauter le pas ♥ merci d’être la

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s